Les programmes jeunesses

A l’international

 

. L’offre jeunesse au rendez-vous d’une période particulière

Au premier semestre 2020, la crise sanitaire mondiale de la Covid-19 et le confinement généralisé qui en a découlé ont amené de nombreux jeunes européens, privés d’école, devant la télévision. En Italie (+38 min), Espagne (+21 min), France (+15 min) et Allemagne (+8 min), le temps moyen passé quotidiennement par les enfants devant le petit écran s’allonge par rapport à 2019.

Premières à bénéficier de ce contexte, les chaînes généralistes proposant des programmes jeunesse tirent leur épingle du jeu. Près de la moitié de ces chaînes (5 sur 11) étudiées dans le rapport Kids TV Report de Glance voient ainsi leur part d’audience augmenter auprès du jeune public (par rapport au 1er semestre 2018).

Des contenus adaptés à la période - les gestes barrières expliqués par Bob l’éponge, des programmes éducatifs comme La Maison Lumni sur France 4 ou Aprendemos en Casa en Espagne – ainsi qu’un accès gratuit proposé par la plupart des groupes privés témoignent de la réactivité et de l’inventivité de l’offre jeunesse en Europe pour accompagner parents et enfants durant cette pandémie.

Autre signe de vitalité du marché, la plupart des plateformes de contenus internationales continuent de renforcer leur programmation jeune public. Entre janvier et juin 2020, 43 nouveaux programmes jeunesse ont été lancés sur 11 plateformes étudiées par le service NoTa Kids. Parmi eux, Buddi sur Netflix, Craftopia sur HBO max ou Get Even sur BBC Iplayer.

. Feu vert pour l’écologie

Source croissante de préoccupation chez les jeunes téléspectateurs, la protection de l’environnement et l’écologie s’invitent dans les programmes destinés à la jeunesse à travers le monde.

Située dans un futur proche, la série de science-fiction canadienne Endlings (CBC) relate par exemple les aventures de quatre jeunes gens placés en foyer d’accueil et de leur père adoptif qui tentent de sauver les espèces menacées avec l’aide d’un alien.

Côté animation française, Droners, diffusée à partir du 19 octobre 2020 sur TFOU (TF1), se déroule dans un monde à 95% recouvert d’eau où des enfants s’affrontent dans la course de drones la plus extrême de tous les temps. Autour d’une héroïne au caractère bien trempé, l’équipe respectueuse de l’environnement tente de remporter le tournoi afin d’éviter que leur archipel soit submergé.

Enfin, au Royaume-Uni, Go green with the Grimwades (Channel 5) suit le quotidien d’une famille de six enfants scolarisés à domicile et leurs parents, déjà célèbre sur YouTube, qui a accepté le défi de réduire ses déchets et de protéger la planète.

. Digital, mobile et jeux vidéo

Dernier grand courant observé dans les programmes jeunesse à travers le monde : susciter l’intérêt de générations ayant grandi avec le digital et au moins deux passions dans la vie : l’habitude de regarder des contenus sur leur mobile et les jeux vidéos.

Comment ? Tout d’abord, en proposant des programmes pouvant se regarder en priorité sur un mobile. Produire des formats courts, pouvant s’interrompre facilement est d’ailleurs devenu une habitude dans les pays nordiques. Par exemple, la série suédoise Kär(STV Play) qui signifie « être amoureux », raconte l’histoire simple de deux amis qui se sont rencontrés pendant les vacances et tentent de rester en contact après la rentrée des classes. Un nouvel épisode est disponible chaque jour sur la plateforme.

Enfin, mêlant univers des jeux vidéo et programme TV, la sitcom Game Crashers (Globo) au Brésil, voit les super-héros du jeu vidéo du même nom échanger leur vie numérique contre les aventures réelles de la vie au lycée. Ils doivent cacher leur véritable identité et sont aidés par des élèves adeptes du jeu.

Source : Glance-Médiamétrie – Nota Kids 2020 et kids TV Report – janvier-juin 2020 – Copyright Glance-Médiamétrie / Partenaires audimétriques – Tous droits réservés



Ecrit le 14/10/2020
Par TOUCH by Médiamétrie
Télé
8
la maison lumni est bien oui c'est un bon programme.
T Commenté par Claire le 24/10/2020
je ne suis pas du tout jeu vidéo
T Commenté par Jean paul le 16/10/2020
Ouais ok
T Commenté par Soraya le 16/10/2020
Les jeux videos empeches nos enfants de regarde la television et c'est bien dommage
T Commenté par Nora le 16/10/2020
oki
T Commenté par Corine le 16/10/2020
oki
T Commenté par Corine le 16/10/2020
ok!!
T Commenté par Laurent le 14/10/2020
Si les gamins ne regardent plus autant la télé, c'est à cause de la qualité des dessins animés et de la rediffusion. Beaucoup trop de rediffusion, toujours les mêmes programmes (6-8 épisodes à la suite). Où sont passés les animés japonais ? Les dessins en 3D, personne n'accroche. Pour ceux qui ont les moyens, il y a les chaînes payantes où la c'est mieux fournit pour la jeunesse, parce que sur les chaînes publiques c'est la misère. Plus d'émissions récentes de musiques (Hit Machine,Fan 2..), aucune diffusion d'émission jeunesse par des présentateurs (RécréA2, KD2A, M6Kids)... Il n'y a plus de personne physique à la télé pour parler aux jeunes. Ils se retrouvent seuls et finissent donc sur les réseaux sociaux à chercher de la compagnie ou sur les consoles. C'est sûre que sur Youtube y'a de quoi faire quand il s'agit de captiver les gamins en démonstrations d'objets en tout genre et de critiques et autre commentaires sur des produits ou des personnes.
T Commenté par Aude le 14/10/2020