Les prix littéraires

Nos coups de cœur


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /usr/local/tch/appliMM/touch/www/front/article.php on line 170

Prix Goncourt : Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu (Acte Sud)

Août 1992. Anthony a quatorze ans, pour tuer l’ennui avec son cousin, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté du rivage, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout de cette aventure, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.

Avec ce livre, Nicolas Mathieu raconte l’adolescence sur quatre étés.

Prix du roman de l'Académie Française : L’été des quatre rois de Camille Pascal (Plon)

Camille Pascal nous plonge au cœur d’un été inédit dans l’histoire de France : celui où quatre rois se sont succédé sur le trône.

Juillet-août 1830, la France a connu deux mois uniques dans son histoire avec la succession sur le trône de Charles X, Louis XIX, Henri V et Louis-Philippe.

Dans cette fresque foisonnante, tandis que le peuple de Paris s'enflamme, Hugo, Stendhal, Dumas, Lafayette, Thiers, Chateaubriand, la duchesse de Berry, Madame Royale assistent à l'effondrement d'un monde.

Prix Fémina : Le lambeau de Philippe Lançon (Gallimard)

Philippe Lançon raconte l’attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier 2013 dont il a été victime, un quart du visage inférieur droit réduit en bouillie et au cours duquel il a perdu beaucoup de ses amis.

Dans ce livre il raconte comment il vit cette épreuve, avec ses proches, avec les soignants, avec ses livres, avec la musique qui l’aident. Il raconte aussi sa vie d’avant, comment cet épisode le changera à jamais physiquement et moralement.

Prix Fnac : La vraie vie d’Adeline Dieudonné (L'iconoclaste)

Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs.

Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

Prix Interallié : L’hiver du mécontentement de Thomas B. Reverdy (Flammarion)

L’Hiver du mécontentement, c’est ainsi que le journal le Sun qualifia l’hiver 1978-1979, où des grèves monstrueuses paralysèrent des mois durant la Grande-Bretagne.

Voici venir l’hiver de notre mécontentement, ce sont aussi les premiers mots que prononce Richard III dans la pièce de Shakespeare.

Ce personnage, la jeune Candice va le jouer, dans une mise en scène exclusivement féminine. Au théâtre Warehouse, lors d’une répétition, elle croisera une Margaret Thatcher encore méconnue venue prendre un cours de diction et déjà bien décidée à se hisser à la tête du pays. Elle fera aussi la rencontre de Jones, jeune musicien brutalement licencié et peu armé face aux changements qui s’annoncent.



Ecrit le 15/11/2018
Par TOUCH by Médiamétrie
Print
2
Très grand roman "Le Lambeau" de Lançon
T Commenté par Sebastien le 19/11/2018
bravo
T Commenté par Laurent le 15/11/2018